Les différentes règles du LMNP

Investir en immobilier

Les loueurs en meublé non professionnels, ou LMNP, bénéficient d’un régime fiscal particulier. Encore faut-il répondre à toutes les exigences d’éligibilité requises. En résumé, voici ce que vous devez retenir des règles d’application du LMNP.

Les propriétaires-bailleurs

Avant tout, pour prétendre au statut LMNP, vous ne devez pas être un professionnel de la location meublée. Ce qui se prouvera par le fait que vous n’êtes pas inscrit comme tel au Registre du Commerce et des Sociétés et que vous ne tirez pas la majorité de vos revenus de cette activité.

Louer un meublé et défiscaliser

Non professionnel, vous achetez un logement dans l’immobilier neuf ou ancien et le proposer à la location. S’il est meublé, il s’agit d’un investissement locatif en LMNP. Vous comptez sur les loyers pour rembourser votre emprunt immobilier, mais aussi sur les avantages apportés par ce statut. Celui-ci vous permet en effet de défiscaliser une partie de vos recettes locatives, au régime des BIC (ou forfaitaire) ou au régime réel.

Investir dans une résidence services

Autre possibilité pour investir en LMNP : acheter un logement dans une résidence de services. Là aussi, il y a quelques critères à respecter :

L’investissement en résidence de services est soumis à la loi Censi-Bouvard. Vous bénéficiez alors des avantages fiscaux prévus par le statut LMNP. Mais vous bénéficiez aussi d’une réduction d’impôt répartie sur toute la période d’engagement à la location. Elle représente 11 % du prix HT du logement.